Twitter @insea_2

Le Problème

Le problème : Les sucres ajoutés

Les sucres sont partout dans l’alimentation!

Qu’avez-vous mangé pour le petit déjeuner ce matin?

Bien si vous avez mangé 2 tranches de pain de blé entier, un yogourt faible en gras et un jus de canneberges, vous avez probablement consommé plus de sucre que vous ne le pensiez!

Selon la USDA database for the Added Sugars Content of Selected Foods, ce petit déjeuner très raisonnable apporterait environ 22 livres de sucres ajoutés, si consommé tous les jours pendant une année. Il n’est donc pas surprenant d’apprendre qu’une diète normale apporte environ 130 livres de sucres ajoutés chaque année!

Bien sûr, consommer une quantité suffisante de glucides chaque jour est essentiel au maintien des fonctions de l’organisme. Mais quelle quantité de sucre est nécessaire pour combler nos besoins? La American Heart Association recommande de limiter la consommation de sucres ajoutés à 22 livres par année. En regard de l’exemple du petit déjeuner, il est fort probable que nous soyons tous bien au-delà de cette recommandation.

La plupart des sucres sont composés de glucose, fructose ou galactose qui peut être seul (monosaccharides) ou assemblés en courtes (sucrose, lactose, maltose) ou longues chaînes (maltodextrine, amidon). Étant donné que seuls les monosaccharides peuvent être absorbés par les intestins, la plupart des sucres qui sont ingérés doivent donc être digérés avant d’atteindre la circulation sanguine. La digestion est un processus biologique qui nécessite deux étapes et implique les enzymes α-amylase et α-glucosidases. Après leur ingestion, les sucres à longue chaînes sont coupés en plus petits oligosaccharides par l’α-amylase. Ensuite, les différentes formes d’α-glucosidases convertissent les oligosaccharides, sucrose, maltose ou lactose en monosaccharides qui peuvent finalement être absorbés.