Twitter @insea_2

Le Problème

Le problème : Les effets négatifs sur la santé

Le sucre et l’amidon font augmenter le niveau de sucre dans le sang à chaque repas.

En soi, ceci n’est pas un problème. Cependant, nous savons maintenant que les glucides à digestion lente ou rapide n’ont pas le même impact métabolique sur l’organisme. Les sucres qui sont rapidement digérés et absorbés, tels que ceux contenu dans les aliments dits à haut index glycémique (IG), provoquent une plus forte augmentation du sucre sanguin et du niveau d’insuline que les sucres complexes qui sont digérés à un rythme plus lent (faible IG). Quand ces hausses de sucre et d’insuline dans le sang surviennent chaque jour, elles imposent un stress métabolique et oxydatif à l’organisme.

Plusieurs études récentes ont levé le voile sur les conséquences néfastes sur la santé de ces augmentations fréquentes et excessives du taux de sucre dans le sang après les repas. Les articles suivants résument bien ces effets :

Dietary strategies for the prevention & treatment of metabolic syndrome

Dietary glycemic index: health implications

Postprandial glucose improves the risk prediction of cardiovascular death beyond the metabolic syndrome in the nondiabetic population

Clinical utility of acarbose, an alpha-glucosidase inhibitor in cardiometabolic disorders

Impact of postprandial glycaemia on health and prevention of disease